fbpx

« L’Âme resplendissante » Transmission Akashique canalisée par Amandine Adnot

D’où vient notre Âme ?

La force de l’âme vient du fait qu’elle ne vient pas d’ici ! Elle ne s’est pas incarnée comme vous, qui avez la perception d’être UN dans ce corps. En réalité, vous êtes bien plus que cela. « Nous sommes un » serait plus juste. « Nous sommes » en effet, car nous formons UN avec notre âme et notre conscience supérieure, qui se décompose elle-même en plusieurs parties, dont chacune dispose d’un rôle particulier. 

Quel est son rôle ?

L’ensemble de ce que nous vivons dans cette vie l’est dans un but de connaissance, d’expérience de « terrain ». Ce but nous permet de nous « matérialiser » c’est-à-dire de matérialiser notre conscience dans cette incarnation grâce à notre présence physique. 

Elle a pour autre but de transmettre aux autres notre savoir, notre état d’être (notre état de conscience), puisqu’en elle-même, elle émet une vibration singulière, unique, dont a besoin l’ensemble pour évoluer. Tous, nous formons « TOUT »signifie que nous sommes les entités qui composent le résultat final, impermanent, en continuelle évolution

En prenant notre fonction dans ce corps et dans notre parcours, nous circulons dans les dédales des chemins que nous offre la Vie. Au fil de nos expériences, nous arriverons à comprendre que son but principal n’est ni familial, ni matériel, ni financier, ni social. Le fruit de nos incarnations sera mûr lorsqu’il atteindra la réalisation du Soi. 

Comment se relier à son Âme ?

L’Âme vient à notre rencontre lorsque nous sommes prêts consciemment ou non, à l’écouter, à la percevoir. 
Certains auront besoin de comprendre mentalement sa présence avant d’y gouter, d’autres se fondront naturellement en elle comme s’ils retrouvaient le ventre de leur Mère. 

Plus nous sommes connectés, reliés, en conscience d’elle, de sa présence, plus notre guidance intérieure sera juste et équilibrée. Cela n’empêchera pas de vivre telle ou telle expérience, mais nous permettra de les traverser avec un sens plus conscient des enjeux, des potentiels, de nos décisions et réactions. 

Trouver l’équanimité, l’équilibre des grandes notions spirituelles à travers les situations, ne signifie pas « fuir » en s’en remettant à Dieu ou La Création, et laisser tout aller au petit bonheur la chance… Non… 

Nous venons justement expérimenter dans la matière, dans notre incarnation physique, la responsabilité et le discernement.

 La loi de cause à effet vient nous rappeler que nous sommes responsables de nos actes, qu’ils soient conscients ou non. 

Pour autant, nous sommes nés dans l’Amour divin, et de cet Amour nous devons retrouver en nous les racines, la sève nécessaire à la maturation du fruit. Là est notre premier devoir.

Sur cette voie, nous comprendrons que personne ne vient pour nous blâmer, nous flageller ou nous punir, et surtout pas le Sans-Nom ! Rappelons-nous toujours en nos cœurs que l’Amour d’une mère pour son enfant est incontestable, quoi qu’il en soit. 

Sur le plan cosmique, nous sommes ces enfants qui grandissent jour après jour et offrons notre expérience à toute la création. Nous participons à notre échelle à la grande danse universelle de l’évolution des consciences, enfantée par le Sans Nom. Sans lui nous ne sommes rien, sans nous il n’est point « tout », tel une mère qui n’en serait pas une tant qu’elle n’aurait pas enfanté. 

Canalisation initiatique

(lire lentement le texte ci-dessous lors d’un temps méditatif ou avant de dormir, vous pouvez réitérer cela plusieurs jours)

Tout est relié, interconnecté, et depuis ces mots, l’énergie même qui s’y pose tend à se disperser pour venir toucher ce qui a besoin de l’être en vérité. Cela se fait sans vous, sans nous, sans la main de qui que ce soit, c’est le jeu de Maya, grande illusion d’ici-bas. D’une pensée à une autre il n’y a qu’un pas, comme un bal où s’échangent les partenaires d’une seule danse. Vos pensées, émotions, sentiments, viennent d’ailleurs et de maintenant, car bien au-delà du groupe que vous connaissez, vous aussi êtes inter-reliés à la Conscience Mère Universelle qui a bien d’autres bébés. Enfants de cœur, comme des sœurs, les planètes comme Gaïa, s’inter-échangent leurs consciences incarnées pour qu’à l’échelle du Multivers, toute expérience soit relatée, vécue, transmutée. 

Ainsi va LA VIE qui anime tout ça, ce grand Jeu de Maya.
Ainsi va le Fruit qui n’est que toi, unique et si beau à la fois.
Comment te le dire, toi qui ne le perçois pas ?
Comment te l’écrire, tellement cela va de soi ?  
Tu n’es qu’un avec le grand Roi, le grand TOUT qui se manifeste en toi. 
Arrête de te blâmer, arrête sur toi de pleurer de n’être à la hauteur. Mais enfin, ne vois-tu pas bien aimé, qu’au-delà de toi tu es porté ? Par tes sœurs, tes frères qui, entre ciel et terre sans cesse se relaient…  
Aie foi en toi, comme je l’ai fait autrefois quand je t’ai vu naître et t’ai rendu le souffle unique qui fait de toi une conscience libre comme il se doit. 
Aie foi en LA VIE celle qui anime et maintient en toi, la force de tes pas. 
À jamais chéris-la comme la plus belle des Voies qui rend à la tienne le savoir d’autrefois. 
Tu as été Cela, cette conscience libre de voyager dans ce multivers où tu as rencontré déjà tes frères bien aimés. Pour la plupart des êtres ici incarnés, vous avez cette science consciente mes amis, d’avoir fait partie de cette extraordinaire fratrie. Frères d’un temps, frères de tous temps, nous sommes unis et ne cesserons de vous le rappeler, biens aimés. 

À toi, je te relie, à ton âme, Flamme de vie, saches en prendre soin, la nourrir, comme tu le ferais pour ton chien. Celui-là est le meilleur ami de l’homme n’est-ce pas ? 
Comme cette vache sacrée en Inde, tu te dois de saisir qu’il n’y a pas de hiérarchie entre toi et le vivant, quel qu’il soit. Les consciences évoluent et subissent bien souvent les nécessaires mais difficiles mises au point des « gens ». Alors, prends des gants, et exprime-toi tout en délicatesse envers toi-même comme pour autrui, qu’il soit grand, petit, humain ou non, afin qu’évolue l’ensemble, dans l’harmonie plutôt que dans l’infamie. 
L’espérance d’un temps donné où les consciences auront pleinement le sens de LA VIE retrouvée s’en suit bientôt, mais avant il faudra que ça passe aussi à travers toi, âme incarnée.  


« Chacun est libre de vivre, de respirer, de respecter l’autre dans sa totalité »

Il est juste de le prier mais n’oublions pas que c’est dans l’instant présent que nous avons à l’incarner,

qu’il en soit ainsi pour notre humanité. Tous ensemble reliés.

Méditation Akashique du mois d’Avril

Centrage et dégagement des influences extérieures

Continuez l’exploration de l’Espace Ressources

Podcasts 

Transmissions

Articles 

Méditations & Chants

Mes dernières Inspirations, Méditations et Podcasts dans votre Boîte Mail

N'appréciant pas les e-mails intempestifs, et les Réseaux Sociaux n'étant pas ma tasse de Thé, je préfère vous écrire de temps en temps pour vous transmettre ce qui me semble juste dans l'instant. 🌈